Comment entretenir son cuir moto ?

Le choix du cuir pour son équipement moto est avant tout un choix personnel. Authentique, sophistiqué et branché, le cuir apporte également une protection importante grâce à une grande résistance à l’abrasion et à l’usure. Mais le cuir nécessite un entretien régulier, sans quoi il risque de rapidement perdre son éclat et son brillant, sécher, et ne plus ressembler qu’à une « vieille peau ». Entretenir son cuir n’est pas très compliqué, mais il est essentiel de connaître les bons gestes pour le protéger et prolonger ainsi sa durée de vie.

Commençons par les bases
Qu’il s’agisse d’un blouson, d’un pantalon, de gants ou de bottes, les principes de base sont les mêmes. Nous verrons par la suite quelques spécificités aux différents équipements.

Le cuir doit tout d’abord être conservé à l’abri de la lumière, dans un lieu sec et aéré afin d’éviter tout risque de développement de moisissures. Il est important également de ne pas stocker ses équipements à proximité d’une source de chaleur, sous peine de voir le cuir se dessécher rapidement.

Tout lavage est à proscrire, que ce soit à la main ou à la machine. Il faut également absolument éviter tout grattage, avec l’ongle, une éponge ou une brosse abrasive. Le cuir est une peau et nécessite donc un entretien délicat. Utiliseriez-vous une brosse abrasive ou un produit détergent sur votre propre peau ? Il faut donc éviter tout ce qui peut déchirer le cuir ou l’assécher. Si le cirage apparaît souvent comme un produit bon pour le cuir, il n’en est rien. Le cirage va petit à petit le dessécher.

Lavage non, nettoyage oui !
Si un cuir ne doit pas être lavé, en revanche, il doit être nettoyé régulièrement. Un nettoyage mensuel ou trimestriel est idéal pour l’entretenir. Entre deux nettoyages, utilisez un chiffon propre et humide pour dépoussiérer le cuir.

Pour l’entretien, choisissez un chiffon microfibres ou bien une éponge douce. Utilisez de l’eau tiède et du savon de Marseille ou de l’eau vinaigrée. Ne noyez surtout pas le cuir. Il suffit d’imbiber légèrement le chiffon. Attention, il doit rester propre. Il faudra donc le laver et le changer régulièrement, sinon, au lieu de nettoyer le cuir, vous allez l’enduire de saletés. Prenez ensuite un autre chiffon propre et sec cette fois pour essuyer le cuir, et laissez-le sécher.

Une fois le cuir propre et sec, il faut le nourrir. Utilisez une crème d’entretien qui permettra de nourrir le cuir en profondeur. Choisissez un chiffon doux, et appliquez la crème en imprimant un mouvement de rotation. Retirez l’éventuel surplus de crème avec un chiffon et finissez de lustrer le cuir.

Des traitements spécifiques en fonction des équipements
Les blousons, pantalons et combinaisons moto en cuir sont particulièrement exposés et doivent donc faire l’objet d’un soin particulier. Il faut en particulier prendre soin de la doublure. Pour cela, il faut retirer toutes les protections, mettre le vêtement à l’envers et nettoyer la doublure à l’aide d’une éponge humide. Ensuite, il faut la sécher et éliminer toute trace d’humidité.

Les gants en cuir doivent être hydratés régulièrement. S’ils ne possèdent pas de doublure, il suffit de se mettre du lait hydratant pour cuir en faible quantité dans les mains et d’enfiler les gants, ajouter du lait sur les paumes, et de bien se frotter les mains pour faire pénétrer le produit dans le cuir. Si les gants possèdent une doublure, l’application du produit hydratant ne se fait qu’à l’extérieur.

Même si la plupart des bottes sont maintenant fabriquées en cuir synthétique ne nécessitant pas d’entretien, il existe encore des modèles en vrai cuir. Ces modèles devront faire l’objet d’un nettoyage et d’un entretien régulier. L’utilisation de produits et de laits spécifiques permettront de laver et nourrir le cuir en profondeur.

Comment traiter un cuir mouillé ?
La pluie et l’humidité sont les deux ennemis bien connus des motards. L’humidité est à même de détruire le meilleur des cuirs. Il est donc impératif de traiter immédiatement un cuir qui a été abondamment mouillé. Attention, il ne faut pas sécher le cuir. Il doit être hydraté à l’aide d’un produit adapté alors qu’il est encore mouillé, avant de sécher doucement à l’air libre. De cette façon, le cuir sera imprégné, nourri, et ne risquera pas de craquer en séchant.

Prendre soin d’un cuir neuf
Un cuir neuf est toujours un peu rigide. S’il se détend au bout de quelques utilisations, il est toujours plus agréable et confortable d’avoir un cuir souple dès la première utilisation de son équipement. Avant de porter votre équipement pour la première fois, appliquez un lait spécifique sur le cuir neuf, et il deviendra rapidement beaucoup plus souple.

En conclusion
En tant que motard, vous savez mieux que quiconque que vos équipements en cuir sont soumis à de nombreuses sollicitations. Un entretien régulier et soigneux garantira plus que jamais leur longévité. Utilisez des produits adaptés qui nourriront le cuir en profondeur et l’aideront à résister à toutes les contraintes auxquelles il devra faire face.

Separator image .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *